Le fiasco de l’ambassade de la Réunion à Paris

Elle devait être la vitrine de La Réunion à Paris. Mais en 2019, l’antenne du département dans la capitale a été épinglée par la Cour régionale des comptes. Selon les magistrats, “l’ambassade” de La Réunion était un véritable gouffre financier. L’antenne, installée près du centre Georges Pompidou, accueillait un service administratif, mais surtout une boutique où l’on pouvait trouver des produits péi (confitures, rhum, meubles en bois de goyavier, etc.) Du coup, la collectivité est accusée d’avoir exercé une activité commerciale illégale. L’enquête parle également d’un déficit cumulé d’un million d’euros, ou encore de recrutements sans base légale. Un audit, datant de 2017, avait également révélé que certains élus ou cadres se servaient dans les rayons de la boutique, pour faire des cadeaux ! De son côté, le Département refuse de parler de fiasco, et estime notamment que le bâtiment, acheté 6,2 millions d’euros, auxquels il faut ajouter 2,6 millions de travaux, vaudrait aujourd’hui 11 millions d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *