Manger local

Il faut manger BIO, c’est la mode. Alors on se rue sur les légumes bio, les fruits bio, la viande bio, le vin bio, bio, bio, bio. C’est bien ! Pas de pesticides qui polluent, on se donne bonne conscience ! Mais quand on vit sur une île au milieu de l’océan indien, les petites tomates bio font souvent le tour de la planète en avion pour arriver dans les assiettes. Et ça c’est con ! Des litres de kérozène pour rester zen, manger sain.

Pour rester en accord avec la nature et la logique, il suffit de regarder autour de soi. Grâce à sa biodiversité, la réunion offre un terroir extraordinaire : des papayes, des mangues, bibasses, caramboles, ail péi, pommes en l’air, etc… Du thon et de l’espadon sauvage, du porc péi, des oeufs bio péi etc… Pour les curieux c’est la fête des papilles.

On voit de maraîchers qui proposent des productions locales (certains même ressuscitent des légumes oubliés de l’île ). C’est cher, bon, mais ça n’empêche pas qu’il y ait la queue au Mcdonald ou au Burger King tous les jours et à tous les repas.  Faites le calcul, les fast-food ne sont pas donnés non plus ! Et si pour vos sushis, vous voyez du saumon d’atlantique nord élevé en Amérique du sud au supermarché, pensez qu’il vous suffit d’aller à St Gilles pour acheter du thon albacor aux pêcheurs.

Manger local, c’est logique et c’est bon !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *