Les gilets jaunes, un cyclone péi

En novembre 2018, pendant plus de quinze jours, La Réunion a été complètement paralysée. Des routes bloquées, des milliers de conteneurs qui n’ont pas pu être déchargés au port, et même des touristes rackettés sur les barrages : les manifestations des Gilets Jaunes ont eu une telle ampleur que certains ont comparé la crise à un cyclone. Sur la totalité des entreprises de l’île, il y aurait eu entre 600 et 700 millions d’euros de pertes. Sans parler des conséquences sur l’image de l’île, puisque le fameux vivre-ensemble, que l’on vante en permanence, en a pris un sacré coup. Plusieurs mois après le conflit, les mesures demandées par les Réunionnais, pour améliorer leur pouvoir d’achat ou mettre fin aux situations de monopole, se font toujours attendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *